Isoler un mur intérieur tout en conservant le plus de place possible

image-isolation-mur-interieur

On considère que dans un logement, les murs sont en dehors de la toiture, l’une des principales sources de pertes d’énergie. L’ADEME estime que 25% de la chaleur transite par leur paroi. Isoler les murs par l’intérieur permettrait donc de palier aux ponts thermiques.

Cependant, ce procédé est susceptible d’empiéter sur une partie de la zone habitable. Est-il alors possible d’isoler un mur intérieur sans pour autant perdre de la place ? Vous aurez plus de détails sur le processus dans la suite.

Tous les détails sur l’isolation des murs par l’intérieur

Réaliser une isolation des murs par l’intérieur peut s’avérer plus économique car celle-ci est moins couteuse que l’isolation extérieure. Quels sont les divers procédés d’isolation des murs par l’intérieur ? En quoi consistent les règlementations régissant les travaux d’isolation ? Vous saurez tout dans la suite.

A quelles réglementations sont soumises les isolations des murs intérieurs ?

Avec l’entrée en vigueur de la RT 2020 en 2020, des précautions plus strictes seront prises en ce qui concerne l’optimisation énergétique des nouveaux bâtiments. Cette règlementation fait une promotion de l’économie d’énergie. Selon cette réglementation, la consommation en termes de chauffage ne doit pas excéder les 12kWhep/m2.

Pour empêcher le gaspillage énergétique, les bâtiments à énergie positive communément appelés BEPOS sont isolés de manière ingénieuse. En ce qui concerne l’isolation intérieure, il faut généralement recouvrir les murs d’une substance isolante. Pour une conformité aux normes en vigueur, le produit doit avoir une résistance thermique supérieure à 2,8 m2.k/w.

Quels sont les procédés d’isolation par l’intérieur des murs ?

Trois processus permettent de réaliser une isolation des murs par l’intérieur :

  • Le positionnement d’une contre cloison sur des murs déjà construits. Elle permet à la fois de réaliser l’isolation phonique et thermique des murs.
  • L’application de l’isolant directement sur les murs. La surface à traiter doit être parfaitement lisse. Ensuite, le professionnel y colle directement les isolants assimilables à des panneaux rigides ou semi-rigides, ou y vaporise des produits isolants en flocon.
  • Le lattage des murs ou la pose de l’isolant. Durant ce procédé, la rugosité des murs est corrigée.

Tous ces procédés n’ont surement pas la même efficacité. La différence entre ces divers procédés se remarque notamment au niveau de la densité des isolants et de l’inertie thermique. Vous pouvez sans hésiter, passer par notre formulaire pour demander votre devis gratuit.

Evitez de perdre de la surface habitable en isolant un mur intérieur

Isoler les murs par l’intérieur est une alternative qui permet de conserver l’état des murs extérieurs. Celle-ci peut cependant prendre un peu de la superficie habitable. On se demande donc comment isoler parfaitement un mur sans perdre de l’espace. Voici quelques possibilités pouvant vous permettre de gagner de l’espace durant une isolation des murs par l’intérieur.

S’assurer que l’isolant conduise la chaleur

Pour perdre le moins de place possible, il est recommandé d’utiliser un matériau qui conduit fortement la chaleur. Cela permet d’éviter d’augmenter la densité de l’isolant en vue de palier aux pertes de chaleur sur les surfaces de vos murs.

Choisir des isolants sous-vides

Encore désignés sous l’appellation panneaux isolants sous vide (PIV), les isolants sous-vides sont apparus en France il y a 10 ans. Ils possèdent une épaisseur de 3cm et une conductivité thermique variant entre 0,0042 et 0,005 W/m.K. Autrement dit, ils font partie des isolants les plus performants du marché. 1 cm de VIP équivaut par exemple à 9 cm de laine de verre.

Recourir aux panneaux minces

Avec l’aspect d’une feuille réfléchissante, ils assurent une parfaite étanchéité. C’est l’un des meilleurs moyens pour optimiser l’isolation des murs. Recourir à ses panneaux pourrait également vous empêcher de rendre votre isolant plus épais.

Opter pour une méthode d’isolation vous permettant de conserver de la place

Comme vous le savez déjà, on distingue trois techniques vous permettant d’éviter que l’air ne s’infiltre dans vos murs. Ces deux techniques peuvent vous permettre d’isoler vos murs intérieurs tout en conservant de la place :

  • La vaporisation de produits isolants
  • L’installation de panneaux rigides ou semi-rigides sur vos murs

Bien que la première option permette de dissimuler les imperfections du mur, en termes d’isolation la seconde technique s’avère plus efficace.

Gagner de la place avec les bons matériaux qui composent les isolations de smurs intérieures

De nombreux matériaux permettent de réaliser une isolation intérieure des murs. Afin de conserver la place, vous serez surement plus enclin à opter pour un isolant de petite épaisseur. Néanmoins, avant d’opter pour un quelconque isolant, il est nécessaire de prendre en compte tous les aspects du support, y compris les plus spécifiques. Nous vous présentons dans la suite des isolants pouvant parfaitement servir pour vos supports muraux.

Le polyuréthane

En plus de résister à la compression et à l’humidité, il possède sans doute le meilleur pouvoir isolant. Il est également l’isolant le moins encombrant, permettant ainsi d’isoler les murs intérieurs tout en perdant le moins de place possible.

  • 10 cm de mousse de polyuréthane permettent d’avoir une conductivité thermique idéale à 3,8 R (m2.K/W)
  • En ce qui concerne le polyuréthane en panneaux, le produit isolant possède une épaisseur se trouvant entre 9 et 11 cm.

La fibre de bois

Il s’agit d’un produit 100% naturel conçu grâce à des chutes de bois. Elle demeure néanmoins moins performante que les autres isolants disponibles sur le marché. Elle concourt cependant à l’optimisation thermique du confort en été. Son épaisseur est généralement de 14,5 cm, ce qui lui permet de fournir une parfaite isolation thermique en hiver.

Le choix du produit isolant et le mode d’application sont autant d’aspects importants permettant d’isoler un mur intérieur tout en perdant le moins de place possible.

La laine de verre

La polyvalence de la laine de verre est d’un de ses plus grands avantages car elle peut être appliquée sur toutes sortes de surfaces, qu’il s’agisse des cloisons, des combles, des murs, des plafonds, ou encore des planchers. Pour l’isolation des murs intérieurs, les experts recommandent deux solutions que sont les panneaux rigides et les rouleaux semi-rigides.

A noter qu’il faut une laine de verre de 12 cm d’épaisseur afin de parvenir à une résistance thermique de 3,7m2K/W.